deutsch englisch

Artists Management Zurich

Rütistrasse 52
CH-8044 Zürich-Gockhausen
Phone: +41 44 821 89 57
Fax: +41 44 821 01 27

KS Nina Stemme - Sopran

Presse

Ariadne auf Naxos (Ariadne), Grand Théâtre de Genève, April 2007

«Nina Stemme, dont c'est une prise de rôle, incarne à merveille Ariane figée dans un passé sans retour. Il faut la voir entamer "Es gibt ein Reich" couchée sur le dos. Et chanter d'une voix si longue, si ample et onctueuse, qu'on en a la chair de poule.»

Julian Sykes, Le Temps, 16.04.2007

«Nina Stemme, dont c'est une prise de rôle, incarne à merveille Ariane figée dans un passé sans retour. Il faut la voir entamer "Es gibt ein Reich" couchée sur le dos. Et chanter d'une voix si longue, si ample et onctueuse, qu'on en a la chair de poule.»

Julian Sykes, Le Temps, 16.04.2007

«S'il faut décerner une couronne dans cette distribution de belle qualité, c'est évidemment à Nina Stemme, véritable reine du jour. Son Ariane touchante, puissante et d'une classe de statue grecque, se révèle aussi sombre et dramatique en femme abandonnée que rayonnante et intente en amoureuse renaissante.»

Sylvie Bonnier, Tribune de Genève, 15.04.2007

«S'il faut décerner une couronne dans cette distribution de belle qualité, c'est évidemment à Nina Stemme, véritable reine du jour. Son Ariane touchante, puissante et d'une classe de statue grecque, se révèle aussi sombre et dramatique en femme abandonnée que rayonnante et intente en amoureuse renaissante.»

Sylvie Bonnier, Tribune de Genève, 15.04.2007

«Affaisée sur sa coiffeuse Régence, Nina Stemme (Ariadne) laisse alors e'envoler les accents d'une voix dont la beauté hiératique transperce le coeur. Depuis son Elisabeth de la saison 2005/2006, la soprano semble ne plus avoir besoin de se mouvoir sur scène tant son personnage existe aux seules couleurs d'une voix chargée d'une profonde et émouvante mélancolie.»

Jacques Schmitt, ResMusica.com, 19.04.2007

«Affaisée sur sa coiffeuse Régence, Nina Stemme (Ariadne) laisse alors e'envoler les accents d'une voix dont la beauté hiératique transperce le coeur. Depuis son Elisabeth de la saison 2005/2006, la soprano semble ne plus avoir besoin de se mouvoir sur scène tant son personnage existe aux seules couleurs d'une voix chargée d'une profonde et émouvante mélancolie.»

Jacques Schmitt, ResMusica.com, 19.04.2007

«Au final, le plateau vaut surtout pour l’Ariane de luxe de Nina Stemme, authentique stature seria, tragédienne consommée à l’aigu protéiforme, de l’immatériel à l’incendiaire. ... Un rien hautaine, très déesse, cette Ariane tour à tour distanciée et aimante est bien l’attrait majeur de la production.»

Yannick Millon, altamusica.com, 19.04.2007

«Au final, le plateau vaut surtout pour l’Ariane de luxe de Nina Stemme, authentique stature seria, tragédienne consommée à l’aigu protéiforme, de l’immatériel à l’incendiaire. ... Un rien hautaine, très déesse, cette Ariane tour à tour distanciée et aimante est bien l’attrait majeur de la production.»

Yannick Millon, altamusica.com, 19.04.2007